Partons au large de l’Asie du Sud-Est, allons découvrir le plus grand archipel du monde : les Philippines. Avec un peu plus de sept mille îles et îlots, dont une grande partie non encore exploitée est restée à l’état sauvage ; l’archipel aux reliefs volcaniques et calcaires, aux forêts primitives verdoyantes, royaume animalier et floral, vit au gré des vents et des marées. Réputées pour ses plages idylliques de sable blanc, ses fabuleux spots de plongée sous-marine et kite-surfing ; pour ses mystérieuses rivières souterraines pour la pratique du canyoning et de la spéléologie ; ses chemins de brousse originels fort appréciés des trekkeurs et des amoureux de nature ; et enfin pour ses gigantesques tyroliennes. Les îles aux mille visages offrent toute une myriade de paysages grandioses, au sein d’un peuple malayo-polynésien au métissage occidental des plus souriants. Welcome in Philippines !

Un peu d’histoire

L’archipel fut découvert au XVIè siècle par Ferdinand Magellan, un explorateur portugais naviguant sous la tutelle de la couronne espagnole. C’est ainsi que les premières colonisations espagnoles s’installèrent, pour céder leur place, trois siècles plus tard - pour quelques malheureux millions de dollars - aux colons américains. Le bois étant la principale richesse naturelle des îles, son exportation va bon train, et la déforestation devient un fléau gravissime qui paupérise l’archipel et son peuple. En 1946, le pays acquiert son indépendance, l’archipel des Philippines est aujourd’hui un état démocratique, et le gouvernement s’organise pour restreindre l'appauvrissement des forêts, une loi contre la déforestation est instaurée depuis une trentaine d’années, et c’est ainsi qu’aujourd’hui chaque homme dès l’âge de dix ans se doit de planter un arbre par an. Pas bête, non ? Culturellement parlant, de par ces colonisations, le peuple à fort métissage occidental possède une culture singulière et absolument unique en Asie du Sud-Est. C’est d’ailleurs grâce à ces colonisations que les Philippines sont devenues le troisième état anglophone mondial avec quelque cent millions d’habitants. Malgré la modernisation américanisée des grandes villes, l’archipel possède encore de nombreux groupes ethniques, possédant leurs propres cultures, mode de vie, rites et traditions.

Culture & traditions

De confession majoritairement chrétienne (90% de la population) de par la présence espagnole durant plus de trois siècles, les îles des Philippines représentent un modèle religieux absolument unique sur le continent asiatique, une exception culturelle. Cependant, certaines ethnies, notamment en zone rurale, défendent avec ferveur leurs croyances primitives. Dans les mythes philippins, certaines forêts seraient ainsi envahies par des créatures nuisibles, personnages mythiques vampiriques, comme les aswang, les plus craints des populations autochtones. Les modes de vie peuvent ainsi être très différents selon les peuples. Un véritable kaléidoscope, de l'archaïque au monde moderne, du modèle asiatique au modèle américain ; une culture extraordinairement hétéroclyte mais fabuleusement vivante et chaleureuse. Le philippin, sous les influences espagnoles, aime faire la fiesta, et ces cérémonies se veulent très colorées et exubérantes. La “fiesta” philippine est un fabuleux mélange issu de rites chrétiens et païens, et de croyances ethniques. Elles ont lieu pour la plupart pendant les mois d’avril et mai, notamment pour Pâques et la Semaine Sainte. La Fiesta est très importante pour les Philippins, elle occasionne d’incroyables mises en scène, de défilés de chars fleuris et déguisements grandioses et extravagants, de danses rythmiques et musicales ; un joyeux cortège rempli de gaieté au son d’instruments traditionnels, flûtes en bambou, tambours en bois, gongs, etc. Le Carnaval de Rio n’a qu’à bien se tenir ! Autre passion des Philippins : le pari sur les combats de coqs (appelés Tupada) qui se passent généralement dans les hippodromes. Pour vos déplacements, les Jeepneys, genre de jeeps de l’armée revisitées aux couleurs bariolées, sont des taxis locaux communs. Embarquement immédiat, l’objectif étant de transporter un maximum de personnes dans une joyeuse anarchie. Il n’est pas rare que certains téméraires s’accrochent à l’arrière, sur les marchepieds de côté, et même parfois sur le toit. Vous l’aurez compris, votre séjour aux Philippines se promet d’être haut en émotions, comptez sur les Philippins pour vous mettre du baume au coeur.

Le peuple philippin

Le peuple philippin est tout d’abord hétéroclyte. Entre les métissages espagnol, asiatique et américain règnent de nombreux groupes ethniques parlant le malayo-polynésien et un nombre impressionnant de dialectes, selon les ethnies et les régions. Ceci dit, à peu près partout dans l’archipel, l’espagnol est compris et parlé. Comme nous le disions plus haut, le peuple Philippin est aussi un peuple multiculturel. A l’âme asiatique et à l’esprit occidental, il est aussi - et avant tout - accueillant et chaleureux, a le sens de l’hospitalité, le sourire est sur tous les visages. Et comme le sourire est contagieux, souriez !

A savoir avant de partir

L’habillement : tout comme n’importe où ailleurs, il est inconcevable de se promener dans les rues torse nu (pour les hommes) ou en tenue extravagante (pour les femmes). Il est recommandé d’être habillé en conséquence pour la visite des édifices religieux. Il est aussi de mise de retirer ses chaussures en entrant dans une maison.

Les horaires : l’heure philippine n’est pas l’heure française ! Ne vous offusquez donc pas d’un retard si vous avez un rendez-vous.

Les personnes âgées : on leur doit le respect aux Philippines.

La nourriture : s’il vous est offert le couvert, il est particulièrement bien vu d’au moins goûter les mets, même si vous n’en avez pas envie. Et si la nourriture vous a plu, laissez-en un peu dans votre assiette pour montrer à vos hôtes que vous avez apprécié.

L’accueil : les Philippins apprécient le tourisme et les touristes, ils se font un plaisir d’engager la conversation avec vous, vous faire découvrir leur patrimoine, vous expliquer leur vie et leurs coutumes. Généreux et très ouverts, ils n’hésitent pas à vous ouvrir leur porte, notamment dans les petits villages. Ne vous offusquez pas si vous sentez des regards sur vous, le Philippin est curieux de vous ! Ils apprécieront aussi que vous les preniez en photo, mais il est plus convenable de leur demander au préalable.

Barouding vous propose d’ailleurs un voyage pour quitter sa routine aux Philippines. On y va ? Allez, bon voyage les baroudeurs !

Tu ne connais pas encore Barouding ? Le concept est simple : on te trouve des compagnons de voyages qui te ressemblent vraiment et on te propose plein de voyages à partager avec eux !

Rejoins la communauté
  • Yacob S.
  • Pierre S.
  • Laury M.
  • Nathalie S.
  • Mireille D.
  • Audrey Y.
  • Coumba L.
  • Anaïs A.