Le Laos, pays d'Asie du Sud-Est est réputé pour ses paysages montagneux, ses forêts vierges à la végétation extravagante, ses plaines fertiles aux allures karstiques, ses nombreux temples et monastères bouddhistes ; pour son architecture atypique et ses campements nomades de tribus autochtones. Traversé par le Mékong au nord-ouest, le Laos est aussi un pays d’eau. Comme entouré d’une aura protectrice et bénéfique, ce bout de terre est imprégné d’un merveilleux karma. A l’écart de la mondialisation haute voltige de ses voisins le Vietnam et la Thaïlande, le Laos cultive, malgré un niveau de vie très bas, une incroyable nonchalance et les Laotiens, ancrés dans une culture spirituelle issue du Bouddhisme Theravada sont de nature bienveillante. On vous explique pourquoi le pays du sourire dégage autant de paix et de tranquille sérénité.

Les nobles vérités du Bouddhisme Theravada

Religion majoritaire pour plus de 60% de la population, le Bouddhisme Theravada ou “Petit véhicule” fait référence à quatre croyances majeures, initiées au VIè siècle av. J.-C par Siddharta Gautama, bouddha et chef spirituel indien qui donna naissance au bouddhisme. De ces croyances, basées sur les fondements de la condition humaine, ressort une grande ouverture et une immense tolérance. Au moins une fois par semaine, les Laotiens se rendent au temple pour faire des offrandes et prier. Chaque matin, avant le lever du soleil, les moines déambulent dans les rues pour faire l'aumône d'offrandes qui leur sont distribuées par les fervents pratiquants. Certains jeunes Laotiens, avant de se projeter dans la vie active, font un stage immersif de plusieurs mois dans un temple pour acquérir les notions du Bouddhisme et s’imprégner de la vie religieuse des moines. Entre autres croyances : la réincarnation dont les Laotiens prônent l'existence, tout en affirmant que le summum de toute vie humaine est d’atteindre le nirvana sans en passer par elle. C’est en créant le bien autour de lui qu’il souhaite atteindre son mérite. Un point phare de l’identité laotienne, très respecté également du gouvernement.

La grande sociabilité des Laotiens

Au Laos, il n’y a aucun système de sécurité sociale ou autre règle de bien-être pour l’humain malade ou vieillissant, chacun se doit d’assurer sa survie et celle de sa famille. Les Laotiens vivent, pour la plupart, en communauté familiale en parfaite harmonie. Il n’est pas rare de voir, au sein d’un même habitat, deux ou trois générations, voire plus. Tous partagent ensemble les repas, les jeunes s’occupent des plus anciens. Enfants, parents, grands-parents…Tous s’entraident, et ces familles élargies donnent naissance à beaucoup de patience et de bienveillance. C’est sans doute la raison pour laquelle le Laotien est d’une extrême gentillesse, il est doux et très patient, de caractère docile.

L’éloge de la lenteur 

Qui va Piano va Sano ! En règle générale, le Laotien vit dans l’instant présent et ne se projette pas dans le futur, ou tout au moins il n’en fait pas sa principale préoccupation. Il a, de ce fait, une très nette tendance à repousser au lendemain ce qu’il pourrait faire le jour même. Bien loin de l’agitation des grandes puissances voisines, le Laos est décidément un pays à l’identité unique, un pays tranquille au charme délicieux.

Tu ne connais pas encore Barouding ? Le concept est simple : on te trouve des compagnons de voyages qui te ressemblent vraiment et on te propose plein de voyages à partager avec eux !

Rejoins la communauté
  • Audrey C.
  • Delle F.
  • Quentin C.
  • Chris R.
  • Immayadam I.
  • Marion F.
  • Fred D.
  • Fatima F.