Partir en Laponie en hiver est un rêve pour les amateurs de dépaysement et d’activités hivernales ; cette partie sauvage et immaculée du globe a aussi un petit côté mythique notamment pour son calme. Ici, seule la nature s’entend, entre les pas feutrés des rennes et ceux, plus enjoués, des chiens de traineau. La Laponie fait rêver aussi pour ses aurores boréales, phénomène naturel aussi impressionnant que imprévisible… Si vous êtes de ceux qui rêvent de partir en Laponie en hiver, il faut vous préparer à affronter le grand froid, car les températures peuvent descendre jusqu’à -40°, notamment en décembre ou en janvier. Même si la plupart des structures de loisirs sur place fournissent l’équipement “grand froid”, il est important de s’équiper correctement pour ne pas être frigorifié pendant le séjour. Nous vous disons tout sur ce qu’il faut glisser dans votre valise comme vêtements, sans toutefois vous transformer en scaphandrier.

Tout savoir sur le taux d’humidité

Tout d’abord les frileux, pas de panique ! Il est important de noter avant tout qu’un thermomètre affichant un -10 en France est totalement différent d’un -10 en Laponie. Et pourquoi ? L’air ambiant n’est pas du tout le même ! En France, le taux d’humidité en hiver est très important. En Laponie c’est tout le contraire, l’air est sec, et le froid est alors bien plus supportable. D’ailleurs, n’oubliez pas vos maillots de bains pour les saunas (qui se terminent souvent par une roulade dans la neige), une pratique très courante en Laponie !

Les vêtements à prévoir

Blague à part, si vous prévoyez des sorties où l’immobilité est de rigueur (comme la motoneige par exemple), il faut prévoir de vous habiller chaudement car le vent peut très vite vous frigorifier et vous gâcher le plaisir du moment. Comme nous le disions plus haut, les organisateurs souvent vous équipent de la tête aux pieds. Si ce n’est pas le cas, voici quelques conseils sur les vêtements à glisser dans votre valise.

Laponie

1- La matière

Pour commencer, en terme de matière, il faut impérativement oublier le coton, trop lourd et long à sécher. Votre transpiration dans le coton se transformera en glace… Oups, pas top ! La polaire est la meilleure alternative au froid sec, car elle laisse respirer la peau et isole du froid. Les sous-vêtements aussi ont leur importance, on vous conseille la technique des trois couches (du plus serré au plus large).

2- Les sous-vêtements

Même si cela parait hyper logique, la première couche est très importante. Elle doit être près du corps, mais ne doit pas trop serrer non plus, afin d’être à l’aise et bouger sans être engoncé. La tenue de base de la sous couche doit être bien chaude et mouler le corps. Les sous-vêtements thermiques manches longues en polyester possèdent des composants techniques très performants pour isoler du froid, et garantissent un transfert de la transpiration vers l’extérieur. Ils sont légers, pas chers et faciles à laver. Pour le bas, c’est pareil, choisissez un legging thermo-actif en matière isolante. Pour les pieds, prévoyez 2 ou 3 paires de chaussettes montantes spécial grand froid, et 2 ou 3 paires de chaussettes normales.

3- La 2ème couche

Le petit pull à col roulé et la veste polaire sont une bonne association pour les périodes les plus froides. Attention, il faut aussi se sentir bien et rester libre de ses mouvements. Le stretch, la laine polaire et la légèreté forment un trio idéal en terme de matière. La capuche et le passe pouce sont les petits détails importants qui feront que vous serez bien protégé des courants d’air entre les couches, même si l’air doit circuler. Le petit plus ? Le petit foulard et les sous gants en soie !

4- La dernière couche

Et bien sûr, pour compléter tout cela, la dernière couche vous assurera d’être au chaud et au sec. Nous vous conseillons une grosse veste d’hiver et un pantalon de ski de style Gore-tex, respirants, coupes vent et imperméables. Pour la tête, prévoyez une cagoule en polaire + un cache nez, et une bonne écharpe. Choisissez aussi une paire de très bons gants, les mains étant les plus exposées au froid (sans oublier les sous gants en soie). Tout comme les chaussures ou bottes fourrées, on les choisit de très bonne qualité, si possible en Gore Tex. Il vaut mieux y mettre le prix, les pieds sont, comme les mains, sujettes à l’onglée.

5- Les petits plus

Un dernier petit truc : les chaufferettes ! A glisser dans vos gants, vos poches ou vos bottes de neige. Vous verrez comme vous allez les apprécier en cas de refroidissement ! Pensez aussi à glisser une couverture de survie dans votre sac, elle ne prend pas de place, et on ne sait jamais… Autre chose : un pyjama chaud, un maillot de bains, une serviette et des tongs pour le sauna.


Prêts pour le grand départ ?

On te recommande ces voyages

Tu ne connais pas encore Barouding ? Le concept est simple : on te trouve des compagnons de voyages qui te ressemblent vraiment et on te propose plein de voyages à partager avec eux !

Rejoins la communauté
  • Vincent L.
  • Ninou N.
  • Sacha D.
  • Maëva E.
  • Lucie B.
  • Khaeli C.
  • Malika R.
  • Giuli E.