Ne vivant à l’état sauvage qu’à Madagascar, les lémuriens sont endémiques sur la grande île. Petits primates aux gros yeux et à l’allure fantomatique, nous ne savons pas clairement d’où vient cette étrange petite boule de poils. Descendant du singe d’Afrique ou importé d’Asie, à l’origine bien plus grands que l’homme, les lémuriens sont mythiques et emblématiques à Madagascar, vénérés ou haïs selon l’espèce. Nous vous racontons l’histoire de ces petites bêtes pas si petites que ça, et vous n’aurez qu’une envie : réserver votre trek à Madagascar avec vos compagnons de voyage pour aller à leur rencontre.

L’origine des lémuriens

Elle remonterait à quelques soixante-deux millions d’années, on ne sait pas encore clairement aujourd’hui sur quel continent ils ont vu le jour. Seraient-ils nés sur la terre africaine, auraient-ils migré d’Asie en Afrique, et comment auraient-ils fait cette transition ? Une hypothèse avance qu’ils seraient présents sur la terre malgache depuis 88 millions d’années, depuis la séparation des continents entre Madagascar et le sous-continent asiatique. D’une part, des traces de leurs ancêtres lointains (des fossiles de dents de l’espèce Bugtilemur mathesoni) ont été retrouvées lors de fouilles archéologiques au Pakistan. D’autre part, l’université de recherches de Montpellier en aurait trouvé également sur le sol asiatique. De ces deux découvertes distinctes, les fossiles datent d’une trentaine de millions d’années, et ce qui est sûr c’est que ces dents appartenaient à une espèce étroitement liée au lémurien nain de Madagascar d’aujourd’hui.

Pourquoi sont-ils si emblématiques ?

Dérivé de lémure, genre d’esprits maléfiques issus de croyances anciennes, leur nom porte déjà en lui une connotation mystique. Pourtant, avec leurs grands yeux ahuris et leur mimétisme humain, ils semblent plutôt mignons et rigolos. Mais ça ne fût pas toujours le cas. Quelques millions d’années auparavant, la taille des lémuriens dépassait très largement celle de l’homme (jusqu’à 200kg et deux fois la taille d’un homme). Dans les contes malgaches, ils étaient catalogués comme étant des créatures géantes et monstrueuses, mi-homme mi-animal, et qui plus est dévoraient les hommes. Aujourd’hui à Madagascar, la relation des hommes avec les lémuriens est assez particulière, les histoires et contes anciens les concernant sont très nombreux. Entre porte-bonheur ou mauvais présage, le lémurien, selon son espèce est adulé, apprivoisé et préservé ou détesté et chassé. Placés au coeur des croyances malgaches, ils font même partie, pour certains, de leur propre famille. Certaines espèces par contre, comme le “aye aye” à l’allure fantomatique et aux cris diurnes effrayants, est synonyme de mauvais présages s’il pénètre dans un village. Il créé l'épouvante encore aujourd’hui.

Où les trouver ?

Seuls les lémuriens vivant à l’état sauvage sont présents sur l’île de Madagascar. On les voit un petit peu partout notamment dans les forêts humides encore préservées de la déforestation. On peut également en trouver dans les zoos aux Comores et à Mayotte, mais ceux-ci ont été introduits par l’homme. L’espèce “lémur catta” est la plus populaire. On retrouve cette espèce dans les zoos du monde entier car ils se reproduisent facilement et savent s’adapter au climat. Malheureusement à Madagascar, ils sont en voie de disparition car leur habitat, la forêt tropicale, a été détruite au fil des ans par l’homme.

Tu ne connais pas encore Barouding ? Le concept est simple : on te trouve des compagnons de voyages qui te ressemblent vraiment et on te propose plein de voyages à partager avec eux !

Rejoins la communauté
  • Lucie M.
  • Sandrine D.
  • Mehdi F.
  • Sylvia L.
  • Christine N.
  • Yasmina K.
  • Bernard F.
  • Ophélie  W.