Depuis des décennies, fidèles et pèlerins sillonnent les routes mythiques du monde en quête d’épanouissement spirituel. De Saint-Jacques de Compostelle à la Mecque, en passant par Lhassa et ses monastères mystiques. Sans s’obliger - dans l’extrême - à effectuer des retraites longues et difficiles, certains voyages à la connotation spirituelle nous apportent un fort enrichissement personnel ; si fort que l’on se sent ressourcé et apaisé. Visiter des destinations mystiques, s’imprégner d'autres croyances et d'autres idées, choisir des voyages à thème méditatif, et même simplement parcourir le monde, nous font nous recentrer sur notre moi intérieur. Barouding, toujours en quête de bien-être et de respect d’autrui, vous explique son point de vue.

Prendre conscience et accepter les différences

Michael Moore disait : « L’ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine, et la haine conduit à la violence ». Alors, apprenons des autres ! Le voyage permet de rencontrer des personnes aux cultures, religions et façons de vivre très différentes des nôtres, avec des croyances et des valeurs qui leur sont propres. Voyager autour du monde nous permet de prendre conscience que personne ne détient la vérité, qu’elle est en fait propre à chacun de nous. Accepter les différences, que l’on soit croyant d’une quelconque religion ou athée, nous ouvre l’esprit aux autres et peut aussi remettre en cause nos propres schémas. Discuter, échanger, regarder et comprendre les différences est une ouverture aux autres, au monde et à nous-même, et permet d’enrichir notre quête de sens et notre modestie, car, il faut bien le reconnaître, nous ne naissons pas tous égaux...

S’enrichir d’humilité et se recentrer sur l’essentiel

Nous ne naissons pas tous égaux, le croire serait illusoire. Rien que géographiquement parlant, selon le lieu de notre naissance, notre vie pourra être un long fleuve tranquille ou une bataille de chaque jour. Comment rester indifférent face à la misère que nous côtoyons lors de nos voyages dans certains pays du monde ? Nous y sommes tous confrontés un jour ou l’autre. Et si nous sommes ici, lors d’un voyage, nous avons déjà une chance inouïe d’avoir suffisamment d’argent pour sortir de chez nous. C’est alors que le voyage nous pousse à réfléchir sur soi (nous en avons le temps en voyage) nous apprend l’humilité et la modestie, et nous permet de prendre du recul, relativiser sur nos petits soucis et nous recentrer sur l’essentiel et la vraie valeur des choses simples. Comme le dit si bien un proverbe français : « L’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs ». Cette prise de conscience serait-elle une opportunité d’ouverture d’esprit ?

Etre plus ouvert d’esprit et plus tolérant

Prendre conscience et accepter les différences, accepter de ne pas avoir forcément la bonne réponse et la croyance la plus vraie, nous ouvre l’esprit au sens large. En voyageant dans le monde, on s’enrichit de moult idées qui ne nous auraient pas effleuré d’un poil en restant statique dans nos pantoufles. Nos préjugés, liés à notre propre culture, s’enfouissent définitivement au fin fond de nos poches, nous devenons plus tolérants, compréhensifs et humains. Une grandeur d’âme indissociable à notre “moi intérieur”.

Apprendre à s’accepter tel que l’on est

Le voyage, qu’il soit ciblé vers des destinations mystiques ou pas, nous permet aussi de mieux nous connaître en acceptant nos atouts et nos défauts tout en restant nous-mêmes.

 

Tu ne connais pas encore Barouding ? Le concept est simple : on te trouve des compagnons de voyages qui te ressemblent vraiment et on te propose plein de voyages à partager avec eux !

Rejoins la communauté
  • Vincent L.
  • Ninou N.
  • Sacha D.
  • Maëva E.
  • Lucie B.
  • Khaeli C.
  • Malika R.
  • Giuli E.