Si vous avez prévu de partir dans un pays au climat tropical en saison chaude et humide, il faut savoir que dans certains pays - notamment en Asie - la chaleur peut vite devenir insupportable et notre organisme doit lutter péniblement pour s’adapter au changement climatique. Nous vous donnons quelques astuces de vrais baroudeurs pour résister à la chaleur tropicale.

Privilégier la saison sèche pour éviter la mousson

Bien entendu, le premier conseil à vous donner serait d’éviter de partir lors des moussons car le climat est juste infernal, entre pluies diluviennes et chaleur moite. Par exemple, de juin à août, la mousson est en pleine activité en Inde, aux Philippines et en Asie du Sud-Est, ainsi qu’aux Maldives. N’hésitez pas à consulter les sites spécialisés avant de réserver vos voyages ! Une fois sur place, il suffit d’observer quelques règles de bon sens pour éviter les désagréments dûs à la chaleur.

Eviter l’exposition prolongée au soleil

Même si cela paraît être d’une pure évidence, nous ne le dirons jamais assez ! Le meilleur moyen d’être malade en vacances est de s’exposer de longues heures sous le soleil intense. Vous aimez la plage et la mer ? Alors pensez à vous abriter, cela vous évitera le coup de chaud qui peut s’avérer extrêmement dangereux. Parasol, arbres, terrasses… et bien sûr l’indispensable des indispensables : la casquette !

Adapter ses tenues vestimentaires

La casquette ou le chapeau de soleil, on le choisit de préférence de couleur claire, car le noir est un véritable glouton de chaleur, à la différence du blanc. Pour les tenues vestimentaires c’est identique : portez du blanc ou des couleurs très claires si vous souhaitez biaiser les rayonnements du soleil. Concernant la matière, il est préférable de porter des vêtements en tissus naturels comme le coton léger ou le lin, qui permettent l’évaporation naturelle de la transpiration. Prévoyez aussi des habits relativement larges, car les vêtements trop serrés favorisent les irritations de la peau avec la transpiration. Enfin, prévoyez toujours un foulard léger pour les espaces climatisés, ou vous risqueriez d’attraper froid !

Eviter les efforts intenses aux heures de grandes chaleurs

La chaleur réduit considérablement l’envie de bouger, et c’est tant mieux car lorsqu’il fait très chaud il faut éviter à tout prix les efforts intenses comme le sport, la danse, ou les trekkings en dénivelés positifs. Quand il fait très chaud, il est plus judicieux de sortir faire du sport très tôt le matin ou à des heures où le soleil est moins violent.

Se rafraîchir autant que possible

Quand il fait très chaud, le corps élimine beaucoup d’eau à travers la transpiration. Les petites douches tièdes rafraîchissantes, plusieurs fois par jour, si cela est possible, sont l’idéal. Le ventilateur l’est tout aussi, mais pas toujours évident lorsqu’on est en voyage. A défaut, le brumisateur est parfait, et facile à emporter dans un sac à dos. L’eau des rivières est parfaite pour se rafraîchir en rando (attention toutefois de ne pas la boire). Mouillez vous alors la tête, ou au moins le front, la nuque, les bras et bien sûr les pieds ! Gardez avec vous un linge humide que vous pourrez placer sur les épaules. Et bien sûr, qui dit élimination d’eau dit aussi hydratation !

S’hydrater, beaucoup !

Cela va de soi aussi, mais on n’y pense pas forcément parce qu’on ne ressent pas forcément le besoin de boire. Quoi qu’il en soit, il faut à tout prix compenser les pertes d’eau dues à la transpiration en buvant… de l’eau, beaucoup d’eau, jusqu’à deux litres par jour et surtout si vous bougez. Pour changer un peu de l’eau, pensez aux tisanes et au thé, même chaud ils sont désaltérants. Pourquoi pas un bon petit thé à la menthe ou au thym ? A noter : la transpiration favorise la perte en minéraux de l’organisme, notamment le potassium et le sodium. Boire un peu d’eau riche en sodium dans la journée rééquilibre les pertes en sel (Saint-Yore, Quezac, Vichy, Arvie…), mais pas plus de deux verres !

Evitez les produits anti-transpirants !

Transpirer vous incommode ? Pourtant c’est un processus naturel qui permet la régulation naturelle de la température du corps. Il ne faut donc surtout pas essayer de l’éradiquer, et les produits dits “anti-transpirants” risquent de bloquer ce processus. Un simple déodorant suffira à chasser les mauvaises odeurs dues à la transpiration ! De plus, pour moins transpirer, il faut aussi manger plus sainement.

Adapter son alimentation

Le saviez-vous ? Lorsque le taux de glycémie est élevé, la transpiration augmente. Et qui dit transpiration, dit aussi perte en eau de l’organisme. C’est pour cette raison qu’il faut éviter le sucre à tout prix dans l’alimentation, notamment les pâtisseries et glaces, même si cela vous semble rafraîchissant. Lors des grosses chaleurs, privilégiez les crudités et les fruits et légumes riches en eau comme la pastèque, les concombres et les tomates, le melon et les soupes froides telles que le gaspacho !

Ne pas oublier le spray anti-moustiques !

Quoi de plus désagréable que d’avoir le corps couvert de piqûres de moustiques, ou de passer son temps à en faire une chasse assidue ? Mieux vaut prévenir que guérir, n’oubliez jamais votre spray anti-moustiques, et choisissez-le en fonction du pays dans lequel vous vous rendez car si petits sont-ils, ils s’adaptent de mieux en mieux aux produits censés les éliminer, et notamment dans les zones tropicales humides.

Tu ne connais pas encore Barouding ? Le concept est simple : on te trouve des compagnons de voyages qui te ressemblent vraiment et on te propose plein de voyages à partager avec eux !

Rejoins la communauté
  • Chloé G.
  • Bérengère C.
  • Titi T.
  • Bilel R.
  • Cynthia K.
  • Dorine V.
  • Marc B.
  • Lucile G.